Requiem de Fauré à Briançon

DIMANCHE 26 JUILLET 2020 - 18h30 – Eglise Sainte-Catherine – BRIANCON

PROGRAMME

Caillebotte : Ecce Quam Bonum
Fauré  : Messe basse
Fauré  : Cantique de Jean Racine
Fauré  : Requiem

DISTRIBUTION

Chœur Région Sud
Michel Piquemal direction
Philippe Reymond piano
Avec la participation de la chorale A Croche Chœur, chœur du Conservatoire du Briançonnais

Caillebotte : Ecce Quam Bonum

Si Martial Caillebotte n’a pas atteint la renommée de son frère aîné, Gustave, le célèbre peintre, il était cependant doté de multiples talents. Amateur d’art, passionné par la photographie, il a reçu une formation musicale approfondie et s’est illustré dans des genres variés : symphonies, pièces pour piano, mélodies, musique religieuse.

Œuvre fine et sensible, le psaume Ecce quam bonum chante la joie d’une harmonieuse relation entre frères . « Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble »

Fauré  : Messe basse

En août 1881, en villégiature à Villerville, Fauré et Messager écrivent la Messe des pêcheurs. Elle était destinée à l’origine, aux dames de ce village normand et aux jeunes filles en vacances dans le but de soutenir l’association locale des pêcheurs.
En 1907, Fauré publie chez l’éditeur Heugel & Cie une nouvelle version de cette messe, sous le titre de Messe Basse en ôtant le Kyrie et le O Salutaris de Messager ainsi que son Gloria et en introduisant un nouveau Kyrie et un Benedictus.

Fauré  : Cantique de Jean Racine

Courte, mais tout aussi magnifique œuvre composée en 1864, le Cantique de Jean Racine commence par une introduction instrumentale à la suite de laquelle chacune des voix rentre à son tour, en commençant par les basses. Le texte à l’origine de l’œuvre a été écrit par le dramaturge Jean Racine. Cette œuvre solennelle est devenue un grand classique du répertoire choral.

Fauré  : Requiem

De son Requiem, Gabriel Fauré écrivait : « Mon Requiem... on a dit qu’il n’exprimait pas l’effroi de la mort. Mais c’est ainsi que je sens la mort comme une délivrance heureuse, une aspiration au bonheur d’au-delà, plutôt que comme un passage douloureux... Peut-être ai-je cherché d’instinct à sortir du convenu, voilà si longtemps que j’accompagne à l’orgue des services d’enterrement. J’en ai par-dessus la tête. J’ai voulu faire autre chose. »
C’est après la mort de son père en 1885 qu’il commence à composer l’œuvre. Cette disparition a, semble-t-il, profondément marqué la sensibilité du musicien, infléchissant son esthétique et suscitant une propension à la tristesse et à la méditation. Fauré achèvera le Requiem peu après la mort de sa mère. Il est joué pour la première fois, en 1888, à l’église de la Madeleine à Paris. Cette partition noble et raffinée exhale une douceur mystérieuse et une grande tendresse.

Vente de billets en ligne

INFORMATIONS PRATIQUES
Plein tarif : 15€
6 à 12 ans – Chômeurs – Handicapé : 10€
Moins de 6 ans : Gratuit

Renseignements et réservations au 04 65 05 08 18

Lieu
Eglise Sainte-Catherine - Rue Alphand 05100 Briançon